Et si votre idée ne valait rien ?

Cela fait des mois que vous avez l’idée du siècle en tête, et vous vous dites que cette idée vaut de l’or.

Vous vous rappelez comment les plus grandes réussites sont nées des plus grandes idées, et vous vous gardez bien d’en parler à qui que ce soit, histoire qu’on vous ne la pique pas. C’est VOTRE idée.

Bon. Il faut bien que quelqu’un vous le dise, alors autant que ça soit nous.

Votre idée ne vaut pas un clou.

Voilà.

On ne vous dit pas qu’elle est mauvaise. Mais qu’elle ne vaut rien.

“Non mais qui êtes-vous pour me dire que mon idée ne vaut rien ? Nous ne savez même pas ce que c’est.”

Justement. Là où la plupart des gens se trompent, c’est qu’ils pensent que la valeur se trouve dans l’idée, et que, parler de son idée, c’est risquer de se faire voler la valeur qu’on voit en elle.

Laissez-nous vous dire une chose. Des personnes avec des “idées révolutionnaires”, on en a tous croisé.

Des personnes qui ont vraiment fait une différence ? Beaucoup moins.

La première erreur, c’est de penser que “votre” idée vous appartient.

Une idée ne se possède pas, elle se découvre. Au moment où vous pensez à quelque chose, il y a probablement des milliers d’autres personnes qui découvrent cette même idée en même temps que vous (voire avant).

Rappelez-vous, on est plus de 7 milliards d’habitants sur Terre, dont à peu près 40% ont accès à internet.

Alors acceptez-le, dès maintenant, ce n’est pas VOTRE idée, c’est UNE idée.

La deuxième erreur, c’est de confondre l’idée et son exécution.

Mark Zuckerberg n’est pas le premier à avoir pensé au concept de Facebook. Larry Page et Sergey Brin n’étaient pas non plus les premiers à penser à faire un moteur de recherche comme Google. Ray Croc n’était pas le premier à penser à faire des hamburgers à grande échelle en reprenant McDonald’s.

Qu’est-ce qui a fait la différence entre eux et les autres ? L’exécution.

Une idée ne restera probablement qu’une idée à tout jamais, à moins que quelqu’un ne décide de l’exécuter.


Quand vous partagez votre idée, vous lui permettez d’être enrichie grâce aux retours des personnes qui la découvrent de votre bouche. Confronter son idée à ses proches et à des personnes qui pourraient être intéressées est le premier moyen de la tester.

Ensuite, personne ne va vous voler votre idée.

Déjà, car comme vu plus haut, ce n’est pas la vôtre. Mais ensuite, parce que c’est déjà une aventure de lancer son propre projet, alors imaginez l’effort nécessaire pour copier celui de quelqu’un et réussir à se différencier suffisamment pour rattraper le retard.

Car oui, elle est bien là la solution.

Exécuter, puis réfléchissez

Pourquoi on nous apprend à avoir constamment peur, mais il y a une chose qui est certaine, c’est que c’est souvent injustifié.

Exécuter l’idée est la première chose à faire avant de passer des mois à y réfléchir dans votre chambre le soir entre quatre murs.

Créez un site web, une page Facebook, un groupe, un compte sur Instagram, un événement entre amis, et commencez à exécuter votre idée.

Même s’il s’agit d’un produit high-tech qui coûte des milliers d’euros à concevoir, rien ne vous empêche de créer un site web de présentation pour faire comme si il existait déjà afin de voir si les gens ont de l’intérêt pour ce produit.

Vous êtes votre seule limite

Combien de personnes passent leur vie à rêver d’un projet, et simplement parce qu’ils se trouvent des excuses chaque année pour ne pas commencer à l’exécuter, ils le regrettent 50 ans plus tard.

Si vous voulez en faire partie, personne d’autre que vous ne sera là pour vous blâmer.

Mais sachez qu’aujourd’hui, là, maintenant, vous n’êtes qu’à UNE SEULE décision près de vous lancer.

Et c’est cette seule petite décision qui fera une différence énorme dans ce que vous raconterez à vos petits enfants dans 50 ans.

Avez-vous envie de leur dire: “Si j’avais su, je me serai lancé” ou alors “C’était pas évident, mais je l’ai fait” ?

Ne recherchez jamais la perfection, chercher l’exécution. Parce qu’une fois que vous aurez commencé, au moins vous aurez quelque chose à améliorer.

La vision de BrandBox

Nous aussi nous avons eu des dizaines d’idées. Nous aussi nous avons échoué. Nous aussi nous avons appris, puis recommencé.

Et si aujourd’hui BrandBox est né, c’est grâce à toutes ces expériences passées. Elles font partie de notre histoire.

Et nous, les histoires, on adore ça !

Notre vision, c’est de participer à la réalisation et à l’évolution de centaines d’autres histoires. Avec vous, ensemble.

Vous n’êtes qu’à un e-mail de nous rencontrer pour nous partager l’histoire que vous voulez écrire. Alors, qu’attendez-vous ? 🙂

Notre job c’est justement de vous aider à concrétiser vos rêves, laissez-nous vous montrer le chemin.

Share it