ITW : Emilie Fons

Rencontre avec Emilie Fons, fondatrice de Brandbox.

 

Qui se cache derrière Emilie FONS ?

Quand on entre dans l’univers d’Emilie, on est propulsé par son énergie et la passion qui la transcende.

La fonçeuse VS la femme enfant.

La fonçeuse fait partie intégrante de ma personnalité. C’est celle qui me donne l’impulsion et l’énergie nécessaire dans tous mes projets. C’est celle qui me donne envie d’entreprendre, de me surpasser, de rebondir et de ne jamais lâcher !
Je me répète d’ailleurs souvent cette phrase pour garder le cap « J’ai la capacité de m’auto-reconstruire ». Vous pouvez essayer, ça rend plus fort(e) 😉

La femme-enfant apporte quand-à elle de la douceur et de la spontanéité. C’est celle qui a les idées qui fusent et qui se rêve à les réaliser. Cest la bulle inspirante où il est bon de se retrouver pour se recharger. Mais c’est aussi et surtout une âme d’enfant qui reste émerveillée de ce qui l’entoure.
 

Fais-tu partie de celle qui ont une routine matinale ? Raconte-nous 🙂

 
J’ai changé. Depuis quelques années je me surprends à aimer le matin.
Alors je fais en sorte de me lever à 6h pour profiter des que je peux d’1h juste pour moi avant de commencer ma journée.
1- Je savoure mon thé du matin
2- Je médite pendant 10 minutes, rarement plus
3- J’écris des affirmations positives
4- Je regarde mon tableau de visualisation (j’aime les images, pinter, les changer, en mettre des nouvelles en lien avec mes aspirations)
5- J’écris quelques lignes sur le prochain article selon l’inspiration
6- Je fais ma todolist de la journée en définissant 3 priorités.
7- Je m’étire, je prépare mon petit déjeuner ….. et hop à la douche !
 

Comment décrirais-tu ton parcours professionnel ?

 
On pourrait me qualifier de « slasheuse » vu les différents métiers que j’ai pu exercer.
Après mon Master 2 en management et publicité, j’ai été attachée presse, chef de publicité à Paris puis directrice de clientèle et responsable marketing à La Réunion. Je me suis ensuite lancé dans une aventure folle de digital nomad pendant quasiment 2 ans. Ca m’a permis de voyager en Europe, en Amérique et en Asie, tout en travaillant à distance. Une sacrée expérience qui m’a donné ensuite envie d’aller vers un nouveau challenge en créant l’agence collaborative Brandbox. Un projet qui a vu le jour grâce à un coup de coeur professionnel, Kimy Alvarez qui est aujourd’hui ma talentueuse associée.
 

Des nouveaux projets dans l’air ?

 
Nous sommes en plein développement de Brandbox avec Kimy, du coup l’idée c’est de garder le cap pour 2018, de décrocher de nouveaux contrats à la Reunion et pas que. Pour le reste je préfère garder un peu de suspens. Dans tous les cas je peux vous assurer que chacun de nos projets sera toujours guidé par une motivation positive.
 

Sinon tu te vois comment dans 5 ou 10 ans ?

 
Dans 5 ou 10 ans je me souhaite de continuer à faire des choses qui me plaisent, c’est le meilleur moteur.
 

Y-a-il des choses que tu n’as jamais le temps de faire ?

 
Oui ça m’arrive bien trop souvent mais je sais aussi comment y remédier. Quand je me sens débordée, je change d’espace, je prends une nouvelle feuille blanche pour reclarifier ma todo list et je sélectionne les 3 actions vraiment urgentes. Bien souvent on se rend compte qu’on etait beaucoup trop optimiste sur son planning mais ça se travail avec la pratique.

Je fonctionne à la Tetris : « Je mets de la couleur à ma to do et je prends un plaisir fou à rayer ce que j’ai terminé  »
 

As-tu un conseil à donner pour cette nouvelle année et atteindre ses objectifs ?

 
Malgré les doutes, si vous ressentez l’envie d’y aller, alors foncez ! C’est en faisant des choses qu’on finit par s’auto-convaincre, et c’est en passant à l’action que les projets se réalisent. So fake it until you do it ! 🙂

Ton mantra : Je veux vivre ce qui me transcende avec amour et liberté.
Ta boost song : Believe de Ric Hassani
Un livre : L’Âme du monde de Frederic LENOIR
Une application : Wunderlist pour bien s’organiser
Un compte Instagram : @lilyrose

Share it